United colors of Lofoten !

 mozaique 02

Nous avons voulu savoir ce que les Lofoten pouvaient représenter pour des étrangers vivant ou travaillant sur les îles et qu’elles avaient été leurs premières impressions en arrivant sur l’archipel.

Nous avons donc interrogé  des personnes aux origines très diverses travaillant dans l’unique restaurant du petit village  de Sørvågen, comptant quelques 450 âmes, située au Sud de l’archipel  entre A-i –Lofoten et Reine, sur la commune de Moskenes.

Jean-Baptiste
un Français, Aphasara originaire de Thaïlande, Maritt une Norvégienne des Lofoten et enfin Frederico un Uruguayen, travaillent tous au “Maren Anna” et ont accepté de répondre à nos questions.


 

 

Maritt

Maritt est une Norvégienne originaire des Lofoten, elle une des dix associés qui ont investi ensemble et lancé le restaurant «Maren-Anna » en 2011. Elle fait partie des trois associés travaillant dans le restaurant, avec Aneth la chef cuisinière et Trond qui travaille au bar.

Rando-Lofoten : Tu travailles depuis le départ à « Maren Anna », comment tout cela a-t ’il commencé ?

Maritt : Le restaurant a ouvert en juillet 2003, ça va donc faire la onzième saison cette année. Avant cela j’ai travaillé pendant 21 ans à la Poste, au départ à Sørvågen, puis à Reine, ensuite à Ramberg – sur l’île de Flakstad -,  je me déplaçais au fur et à mesure que les bureaux de postes fermaient.

Lire la suite : Maritt

Aphasara

aphasaraAphasara est une nouvelle recrue à «Maren-Anna », où elle travaille comme cuisinière. Elle est originaire de la ville de Nakhan Sawan en Thaïlande où elle travaillait dans le restaurant de sa mère. Elle vit  à Sørvågen depuis trois ans avec son mari norvégien et son bébé de deux ans et elle a appris le norvégien.


Rando-Lofoten : Qu’as-tu ressenti ou pensé quand tu es arrivée ici pour la première fois ?

Aphasara : Avant de déménager ici, je suis venu en vacances avec mon mari à Bødo dans le Nord de la Norvège. C’était au mois de juin, je me suis réveillée au milieu de la nuit, il faisait jour. J’ai secoué mon mari en lui disant que c’était l’heure de se lever, qu’on avait dormi jusqu’à midi. Il m’a alors amenée voir le soleil de minuit (rires). Lorsque j’ai déménagé à Sørvågen, c’était très diffèrent.

Lire la suite : Aphasara

Frederico

frederico 02Frederico est né en Uruguay, mais a vécu ces douze derrières années en Espagne,  à Barcelone, à la Corogne (nord-ouest de l’Espagne), et ensuite à Ténériffe où il déménage pour trouver du travail dans le secteur touristique et pour le climat. Il a fait plusieurs petits boulots en Espagne en travaillant pour une société  d’intérim, mais son métier, c’est celui de serveur pour lequel il a suivi une formation de trois ans. Aujourd’hui pour le deuxième été consécutif, il exerce son métier au restaurant/bar « Maren Anna ».

Rando-Lofoten : Comment es-tu arrivé ici aux Lofoten ?

Frederico : En fait je n’avais jamais songé venir en Norvège. Parfois je pensé quitter l’Espagne, mais alors je pensais à l’Angleterre ou encore à l’Allemagne où je savais qu’il y avait des bonnes opportunités de travail, mais je ne parle pas allemand… Si je suis là aujourd’hui, c’est que j’ai rencontré Trond, un des patrons du Maren Anna. Il était en vacances avec Sarah* à Tenerife en octobre 2011. Ils m’ont vu travailler, alors que mon coéquipier de service  ce soir-là ne s’est jamais pointé. J’ai dû faire le travail de deux personnes, alors j’ai dû me déplacer un peu plus vite que d’habitude et je pense qu’ils ont été impressionnés.

Lire la suite : Frederico

Jean-Baptiste

jean-batiste 02Jean-Baptiste est un Français originaire de Rouen (en Normandie), il arrive il y a quatre ans en Norvège en suivant sa belle jusqu’à Oslo. L’histoire de cœur se termine là, mais il décide tout de même de rester et prend le premier job où on lui donne sa chance. Diplômé de la faculté de sport et après avoir travaillé comme maitre-nageur en France, il trouve du travail dans une toute autre branche. En effet, après une semaine seulement où il est à l’essai, on lui propose une place dans un restaurant de la capitale. Il se débrouille bien, à tel point qu’au bout de trois mois, il en devient le chef. Aujourd‘hui il travaille comme cuisinier dans un autre  restaurant  le « Maren-Anna » à Sørvågen, situé au Sud des Lofoten, où il a appris à cuisiner des plats traditionnels des îles (flétan, ragoût de baleine, morue séchée...). Aujourd’hui il parle le norvégien et se passionne pour la randonnée.

Rando-Lofoten : Comment es-tu arrivé aux Lofoten ?

Jean-Baptiste : Au bout d’une dizaine de mois à travailler à Oslo, ce que je faisais ne m’intéressait plus trop et j’avais besoin de changer d’air. Je me suis dit alors que je pourrais tenter l’expérience aux Lofoten, où j’étais déjà venu dix ans auparavant pour randonner. 

Lire la suite : Jean-Baptiste

Copyright et droit d'auteur

Toute représentation totale ou partielle de ce site ou son contenu (structure générale, textes, sons, logos, images animées ou non), par quelque procédé que ce soit, sans autorisation préalable et expresse auprès des auteurs de Rando-Lofoten, est interdite et constituerait une contrefaçon sanctionnée par le code de la propriété intellectuelle. Tous les textes du site ont été déposées auprès de la SDGL.